EDF a signé le 25 juin 2021 un accord de développement avec le Gouvernement du Cameroun pour un deuxième grand projet hydroélectrique, le projet Kikot. Les deux partenaires codéveloppent le projet. Le site, situé à 60 km au Nord-Ouest de Yaoundé sur le fleuve Sanaga, se trouve à la frontière entre les régions du Centre et du Littoral.

Un ancrage local pour un projet vertueux

Le projet prévoit un barrage et sa retenue d’eau, ainsi qu’une usine hydroélectrique. Celle-ci, d’une puissance comprise entre 450 et 550 MW, sera alors la plus puissante du Cameroun. Le planning envisagé est ambitieux, et vise un début de construction en 2025 pour une mise en service en 2030.

Une équipe dédiée d’EDF Cameroun est pleinement mobilisée sur le projet de Kikot. Elle est basée dans un bureau récemment ouvert au plus proche du site du projet, dans la localité d’Evodoula. Cela lui permet de travailler en contact étroit avec les populations locales.

Dans le cadre de la réalisation de l’Avant-Projet Sommaire (APS), des études environnementales, sociétales et techniques sont en cours. Elles permettront de concevoir un projet durable et efficient, respectueux de l’environnement et des populations.

Barrage de Kikot : un véritable pôle de développement pour le Cameroun

Après le projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal, EDF et le gouvernement du Cameroun travaillent en étroite collaboration pour le développement d’un nouveau projet hydroélectrique, Kikot. Les deux parties ont manifesté l’ambition commune de faire du barrage de Kikot un véritable pôle de développement du Cameroun.

L’audience accordée le 27 septembre 2022 par son excellence, M. Alamine Ousmane MEY, Ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire du Cameroun à Mme Valérie Levkov, Directrice Afrique, Moyen-Orient et Méditerranée Orientale du groupe EDF, accompagnée de Mme Marlène Biessy, Directrice Générale d’EDF Cameroun, était l’occasion de faire le point sur l’avancement de la phase de développement du projet et sur les enjeux socio-économiques et environnementaux du projet.

En plus des échanges sur le projet Kikot, les deux parties ont revisité les termes de partenariat qui lie le gouvernement du Cameroun au groupe EDF. Ce partenariat est important pour le développement et la mise en œuvre du projet Kikot et s’inscrit dans le domaine des Partenariats Public Privé (PPP) identifiés dans la Stratégie Nationale de développement (SND30) du Cameroun. Ce mode de partenariat est d’ailleurs celui qui a permis le lancement des travaux de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal dont le montant d’investissement s’élève à 1,2 milliard d’euros.

Cette première rencontre marque le début d'une collaboration entre les deux organisations avec la signature d’une convention de partenariat. Rappelons que le barrage de Kikot entend fournir autour de 500 MW de puissance électrique, faisant ainsi de lui le plus puissant du Cameroun, suivi de Nachtigal (420 MW) en cours de construction.

Une première rencontre entre EDF Cameroun et le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille

Marlène BIESSY, Directrice Générale d'EDF Cameroun et Chef de Projet du développement de Kikot sur la Sanaga, a été reçue en audience le 8 novembre 2022 par la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), Marie-Thérèse ABENA ONDOA, dans le cadre du projet hydroélectrique de Kikot.

Au cours de leur rencontre qui s’est tenue à Yaoundé, les deux responsables ont discuté de l'avancement du projet, des avantages potentiels qu'il pourrait apporter à la communauté locale et surtout, de la nécessité d’une mise en œuvre de mesures relatives à l’autonomisation et au respect des droits des femmes, des familles, des jeunes et des personnes vulnérables au sein du projet.

Après Alamine OUSMANE MEY, Ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et Louis Paul MOTAZE, Ministre des Finances (MINFI), c’est au tour de Thérèse ABENA ONDOA (MINPROFF), d’exprimer son plein soutien au projet qui, selon elle, contribuera au développement économique de la région.

Lancement officiel des groupes de travail

Le 9 septembre 2022, la Directrice Générale d’EDF Cameroun et Chef de Projet du développement de Kikot sur la Sanaga, a procédé au lancement officiel des Groupes de Travail (GT) Technique, Environnement et Social (GT-TES), Juridique (GTJ) et Finance (GTF), conformément à l’Accord de Développement Commun signé entre l’État du Cameroun et EDF (les « Parties »).

Cette occasion a permis de présenter une nouvelle fois le Projet dans son ensemble, de rappeler le contexte, le site du Projet, ses enjeux socio-environnementaux et son impact socio-économique, afin de permettre aux membres des GT représentants des Parties de prendre la pleine mesure et l’importance du Projet pour l’État du Cameroun et pour EDF.

La Chef de Projet a insisté sur la nécessité d’une étroite collaboration entre les représentants des deux Parties en vue de la réussite de ce Projet structurant pour l’État du Cameroun et a assuré les acteurs sur sa disponibilité, ainsi que celle des membres du COPIL (comité de pilotage).

À l’issue de cette cérémonie de lancement, les différents leaders des GT ont directement engagé les travaux pour se prononcer sur les sujets urgents dont les résultats sont attendus avant la fin de l’année 2022 notamment :

  • le contenu de l’Avant-Projet Sommaire (APS) ;
  • les conditions du Projet de pacte d’actionnaires et des statuts de la société de projet Kikot en cours de constitution. Dans ce cadre, il faut rappeler que des séances de travail ont eu lieu entre les représentants des GT Juridique & GT Finance les 6, 7 et 10 octobre 2022.

Evodoula – bureaux du projet hydroélectrique de Kikot

Timeline

  • 26 novembre 2019 - Protocole d’accord
  • 25 juin 2021 - Accord de développement avec le Gouvernement du Cameroun
  • 2022 – 2024 - Études techniques et environnementales ; montage industriel et closing financier
  • 2025 - Début de la construction
  • 2030 - Mise en service de la centrale